Histoire des femmes résistantes au fort de Romainville

J’ai le grand plaisir de vous inviter à la conférence de Thomas Fontaine, historien et directeur du Musée de la Résistance nationale, sur la place des femmes dans la Résistance et au Fort de Romainville, lieu d’internement de 7 000 résistantes et résistants – des femmes pour moitié, communistes pour beaucoup. C’est de là qu’elles partirent vers Auschwitz, Ravensbrück…
Notre département garde les traces de ce passé historique : l’internement et la déportation pendant l’Occupation, corollaires de la persécution et de la répression. Le camp de Drancy et le mémorial de la Shoah ; la gare de déportation de Bobigny de même que le quai aux bestiaux de la gare de Pantin, en cours d’aménagement, portent cette histoire et s’inscrivent dans des parcours de mémoire.
Nous devons non seulement conserver cette mémoire mais transmettre cette histoire et en partager les valeurs. Le Fort de Romainville, qui témoigne de la résistance des femmes, a vocation à devenir ce lieu de mémoire indispensable, souhaité par de nombreuses associations. A cet égard, le lauréat de l’appel à projets « Inventons la métropole du Grand Paris » qui porte sur la réhabilitation du fort, entend préserver sa dimension patrimoniale et mémorielle et y installer un musée…0001

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s