Et l’on reparle de la piscine de Montfermeil

Tony Estanguet, Président du Comité d’Organisation des JOP 2024, était à nos côtés hier matin en séance du Conseil départemental. 

J’ai saisi cette occasion pour échanger avec lui sur l’implantation d’un des 4 bassins olympiques démontables après les épreuves sportives de 2024 à Montfermeil . Je lui ai rappelé mon engagement depuis 2016 et le 1er Plan piscine départemental, pour que ce projet voit le jour dans notre commune.  

Héritage durable en matière d’équipements et d’infrastructures, emploi , insertion, développement du sport… Les engagements en matière d’écologie, d’’inclusion et d’égalité femmes-hommes pour notre département et ses habitants ont été au cœur de nos échanges en séance, à l’occasion de l’actualisation du Plan de mobilisation pour des jeux inclusifs, solidaires et écologiques.

17 octobre, crime d’Etat !

2020: l’année de toutes les solidarités

Avec Vincent Blazquez-Pachon, secrétaire général et Danielle, bénévoles du comité local de Montfermeil-Coubron

Le Secours Populaire Français tenait son congrès départemental au gymnase Colette Besson à Montfermeil aujourd’hui : 27 comités locaux et une centaine de délégués, accueillis ce matin dès 8h30 par les bénévoles montfermeillois autour d’un petit-déjeuner.

L’année 2020, hors normes avec la crise sanitaire, économique et sociale, a bouleversé l’équilibre fragile de trop nombreuses familles, de travailleurs précaires et a révélé la grande précarité d’étudiants, de jeunes, de personnes âgées isolées. Dans notre département, c’est 70 000 personnes qui ont été aidées – contre 30 000 en 2019.  Dans le même temps, 2 comités locaux se sont créés dont celui de Montfermeil-Coubron ; les dons ont connu une très forte progression et de très nombreux bénévoles ont rejoint les rangs du SPF de Seine-Saint-Denis : plus de 400 depuis janvier 2021 !

Avec Philippe Portmann, secrétaire général du SPF 93

Preuve que la solidarité fait sens dans notre département, le plus pauvre de France et le plus touché par la pandémie. Car « Tout ce qui est humain est nôtre » selon la belle devise du SPF.

Le comité local du SPF de Montfermeil-Coubron organise une aide alimentaire et une aide vestimentaire tous les 15 jours.  Bénévoles, donateurs, bénéficiaires, renseignez-vous : montfermeil@spf93.fr

Au côté du monde enseignant

A l’occasion de la rencontre avec les principaux des collèges du département, j’ai présenté les parcours Culture et Art au Collège, programme d’une grande diversité déployé avec de nombreux partenaires.

L’éducation artistique et culturelle est un formidable levier pour favoriser la réussite éducative et promouvoir l’égalité des chances, en suscitant la curiosité et l’envie de découvrir, en valorisant l’ouverture au monde et l’acquisition de connaissances, en développant l’esprit critique.

Ces parcours d’une quarantaine d’heures au contact d’artistes, de chercheurs, de scientifiques, nourrissent le quotidien de notre jeunesse, lui offre des perspectives, à mille lieux des caricatures et discriminations que subit notre département dans les médias.

Après un échange général sur cette rentrée, les personnels de direction étaient conviés à une rencontre avec les élu.e.s de leur canton et la Direction de l’éducation et de la jeunesse du Département.

Ce rendez-vous a été l’occasion d’évoquer les problèmes rencontrés avec les responsables des collèges de notre canton. Je leur ai fait part de ma volonté et ma disponibilité pour obtenir un 3e collège à Montfermeil ou à Coubron alors que les effectifs augmentent dans chacune des quatre villes concernées :  il faut anticiper dès à présent les besoins de demain.

En séance du Conseil départemental

Hier, se tenait la première séance consécutive à la signature du protocole entre l’Etat et le Département sur la prise en charge d’une partie du coût du RSA.

Si le vote a été unanime au sein de l’assemblée, Emilie Lecroq a rappelé la démarche de notre groupe : cette avancée qui constitue la reconnaissance d’une injustice de la part de l’Etat appelle à approfondir la mobilisation. Nous exigeons une véritable solidarité nationale pour que l’Etat prenne en charge financièrement la totalité de cette allocation, mais aussi l’allocation personnelle d’autonomie et la prestation de compensation du handicap. C’est le sens de notre appel qui a déjà rassemblé plus de 150 élus.

Les recettes dégagées par cet accord avec l’Etat représentent une respiration financière pour notre collectivité de 52 M€ annuels dont la moitié ira aux politiques d’insertion pour favoriser l’inclusion et le retour à l’emploi pour des publics en difficulté sociale. Nous entendons utiliser ces fonds publics pour mener des politiques novatrices, fidèles à nos engagements et à nos valeurs : créer une mutuelle départementale ; redonner une aide financière aux transports pour les jeunes ; un chèque de sortie de troisième pour les collégien-ne-s ; revenir sur l’aide à l’investissement pour les communes ou la participation du Département aux crèches municipales ; procéder aux recrutement nécessaire dans les services départementaux qui sont sous tension… Bref, nous ne manquons pas d’idées.

En amont de cette séance, j’ai présenté en commission permanente un rapport sur le soutien départemental aux associations patrimoniales et mémorielles qui leur permet notamment de mener à bien un précieux travail de connaissance et de valorisation de l’histoire locale. Associations que vous retrouvez souvent à l’occasion de journées telles que les récentes Journées européennes du patrimoine.