Il nous faut un 3e collège à Montfermeil

A l’occasion d’un conseil municipal extraordinaire tenu ce lundi 29 novembre, la délibération évoquait la forte augmentation de la population montfermeilloise. J’ai donc rappelé la nécessité de prévoir la construction d’un 3e collège sur notre ville pour répondre à ces évolutions démographiques. Voici mon intervention:

Monsieur le maire,

Dans la présentation de cette délibération, vous rappelez que 490 logements collectifs ont été autorisés ces 3 dernières années et vous annoncez « une étude pour accompagner les futures mutations foncières du centre-ville élargi » inscrites au PLH et au PLU, dont nous aimerions que vous nous rappeliez les objectifs de constructions pour les années à venir.

Ainsi, vous convenez que votre politique immobilière à de fortes implications sur l’évolution démographique de notre vile. Je vous cite : « La Ville de Montfermeil va atteindre des seuils de population qui nécessiteront notamment la restructuration, l’extension et la création d’équipements publics comme les groupes scolaires ». Et, je vous cite toujours : « les disponibilités dans les groupes scolaires doivent être renforcées et développées pour répondre aux besoins futurs induits par ces construction de logements à venir prochainement ».

C’est un constat d’évidence et il est normal que la Ville se préoccupe par anticipation de cette évolution prévisible de la population scolaire en maternelle et en primaire.

Mais, Monsieur le maire, il est tout aussi évident que ces évolutions affecteront également les collèges. Comment comprendre alors votre refus de prendre en considération la proposition du Département de construire un 3ème collège à Montfermeil.

Vous le savez, comme conseillère départementale, je suis très attentivement cette question et j’ai l’assurance du président du conseil départemental que le Département est prêt à financer cette construction à hauteur de 23 millions d’euros, dès lors que la ville donne le terrain, ce qui est l’usage partout.

La construction d’un collège sur le secteur Montfermeil/Coubron est la seule solution pour répondre aux besoins de la carte scolaire sur l’ensemble de notre canton sans devoir infliger de longs déplacements à de nombreux collégiens.

Elle est aussi la seule solution pour Montfermeil, car nos deux collèges sont déjà au seuil de la saturation et ils ne pourront répondre à l’afflux de population que vous prévoyez. Cette construction est donc indispensable si on ne veut pas que les 2 collèges de Montfermeil ne deviennent demain des collèges accueillant plus de 800 élèves. Ce que, je sais, vous ne voulez pas plus que moi.

Aussi, Monsieur le maire, je vous demande à nouveau d’étudier avec le Département l’implantation d’un 3ème collège à Montfermeil.

Le moulin de Montfermeil labellisé !

Notre moulin montfermellois fait parler de lui dans la presse ces jours-ci, comme 4 autres sites du Département, à l’occasion de sa labellisation « Patrimoine d’intérêt régional » par la Région Ile-de-France le 19 novembre dernier. 


C’est une belle reconnaissance pour ce site et l’équipe dynamique de l’association qui veille à son animation et ne manque pas d’idées ! On espère d’ailleurs que bientôt notre moulin moudra farine à nouveau ! Le moulin a replié ses ailes pour l’hiver,  à découvrir au printemps, donc.

Et l’on reparle de la piscine de Montfermeil

Tony Estanguet, Président du Comité d’Organisation des JOP 2024, était à nos côtés hier matin en séance du Conseil départemental. 

J’ai saisi cette occasion pour échanger avec lui sur l’implantation d’un des 4 bassins olympiques démontables après les épreuves sportives de 2024 à Montfermeil . Je lui ai rappelé mon engagement depuis 2016 et le 1er Plan piscine départemental, pour que ce projet voit le jour dans notre commune.  

Héritage durable en matière d’équipements et d’infrastructures, emploi , insertion, développement du sport… Les engagements en matière d’écologie, d’’inclusion et d’égalité femmes-hommes pour notre département et ses habitants ont été au cœur de nos échanges en séance, à l’occasion de l’actualisation du Plan de mobilisation pour des jeux inclusifs, solidaires et écologiques.

2020: l’année de toutes les solidarités

Avec Vincent Blazquez-Pachon, secrétaire général et Danielle, bénévoles du comité local de Montfermeil-Coubron

Le Secours Populaire Français tenait son congrès départemental au gymnase Colette Besson à Montfermeil aujourd’hui : 27 comités locaux et une centaine de délégués, accueillis ce matin dès 8h30 par les bénévoles montfermeillois autour d’un petit-déjeuner.

L’année 2020, hors normes avec la crise sanitaire, économique et sociale, a bouleversé l’équilibre fragile de trop nombreuses familles, de travailleurs précaires et a révélé la grande précarité d’étudiants, de jeunes, de personnes âgées isolées. Dans notre département, c’est 70 000 personnes qui ont été aidées – contre 30 000 en 2019.  Dans le même temps, 2 comités locaux se sont créés dont celui de Montfermeil-Coubron ; les dons ont connu une très forte progression et de très nombreux bénévoles ont rejoint les rangs du SPF de Seine-Saint-Denis : plus de 400 depuis janvier 2021 !

Avec Philippe Portmann, secrétaire général du SPF 93

Preuve que la solidarité fait sens dans notre département, le plus pauvre de France et le plus touché par la pandémie. Car « Tout ce qui est humain est nôtre » selon la belle devise du SPF.

Le comité local du SPF de Montfermeil-Coubron organise une aide alimentaire et une aide vestimentaire tous les 15 jours.  Bénévoles, donateurs, bénéficiaires, renseignez-vous : montfermeil@spf93.fr