Plan de rebond solidaire : 55 M€ pour répondre à la crise du Covid-19

Nous avons adopté ce mercredi 8 juillet le « Plan de rebond solidaire pour l’avenir de la Seine-Saint-Denis ». La solidarité et l’écologie sont les leviers de ce plan doté de 55 millions d’euros, pour répondre – partiellement – à la crise économique et sociale qui continue de se déployer dans notre département.

Afin de répondre au mieux aux besoins des habitants touchés par la crise et aux acteurs les plus impactés, ce plan de rebond comporte trois fonds, chacun avec une orientation spécifique :

  • un fonds d’aide d’urgence aux habitant-es
  • un fonds destiné aux acteurs de la Seine-Saint-Denis
  • un fonds d’investissement pour l’adaptation et la transformation du département

plan rebond quali

18,4 millions € seront ainsi dédiés à la solidarité, notamment pour le soutien au paiement des loyers, l’alphabétisation numérique, mais aussi pour aider les acteurs locaux (associations, établissements sociaux et médico-sociaux…) actuellement en difficulté ou faisant face à des nécessités nouvelles.

Les acteurs de l’économie sociale et solidaire seront eux aussi soutenus, en particulier dans leurs activités d’insertion professionnelle, d’aide à la personne ou d’économie circulaire. Ce sera également le cas de la culture ou du sport, afin de donner de l’air aux clubs et associations qui font face à une forte baisse de revenus, tout en promouvant l’accès au sport-santé par exemple.

L’éducation n’est pas oubliée, avec un effort en direction du raccrochage scolaire ou de la formation professionnelle.

Enfin, nous lançons une expérimentation unique en France : les agent-es du Département qui le souhaitent pourront désormais consacrer 1/2 journée par semaine à des actions de bénévolat auprès de structures de la solidarité. Tout au long de la crise, y compris dans les moments les plus compliqués, ils et elles ont fait montre de leur engagement au service de la collectivité.

Soutien scolaire, formation aux outils numériques ou comptables, à la préservation de l’environnement… ce sont 7000 agent-es qui pourraient ainsi mettre leurs compétences et leur savoir-faire au service de notre territoire.

 

 

Match de gala pour les 50 ans du Comité départemental de handball

J’ai assisté hier à deux matchs pour une très belle soirée au gymnase Henri-Vidal de Montfermeil, où je représentais le Département et Stéphane Troussel, en compagnie de Georges Merlot, Président du Comité départemental de handball et du service départemental des sports. Les équipes Sélection Seine-Saint-Denis se sont particulièrement illustrées pour notre plus grand plaisir : 19-15 pour l’équipe de sélection féminine de moins de 18 ans qui jouait en ouverture à 17h30, et 26-25 pour la sélection masculine de Seine-Saint-Denis de moins de 22 ans contre l’équipe France Police. Fierté !!!

Deux beaux matchs, de l’enthousiasme et de l’adrénaline ! Notamment pour le dernier but marqué dans les toutes dernières secondes par l’équipe Sélection 93, qui compte des joueurs de Montfermeil, de Tremblay-en-France et de Livry-Gargan. Félicitations à toutes et tous et à Montfermeil Handball qui accueillait cette belle manifestation de qualité.89112188_2349195231847395_2712085149490610176_o

88169149_2349194411847477_8991654380822331392_o

88280862_2347897111977207_5244864523998855168_n

 

89527245_2349194628514122_3373468507726413824_o

PHOTO-2020-03-04-21-27-47

Avec Georges Merlot, Président du Comité départemental de handball

 

 

Une piscine pour Montfermeil !

Notre canton est l’un des plus carencés de Seine-Saint-Denis en termes de piscines. En effet, seule Tremblay dispose d’un équipement de ce type avec la piscine Auguste-Delaune. Pour la grande majorité des habitants des autres villes, il est nécessaire de se rendre à Clichy-sous-Bois, Chelles, Gagny…

Ce déficit a des conséquences concrètes et néfastes sur nos jeunes : 1 sur 2 ne sait pas nager à son entrée en 6ème, ce qui augmente les risques d’accidents et limite les possibilités de sorties ou séjours en base de loisirs ou à la mer.

Dès 2016, lors de l’adoption du Plan piscines du Conseil départemental, j’avais exprimé la volonté qu’une piscine voie le jour à Montfermeil, avec le soutien financier du Département. Une proposition malheureusement restée sans réponse de la mairie.

Alors que les JOP Paris 2024 approchent, j’ai écrit à Tony Estanguet, président du Comité d’organisation, pour lui demander que les Jeux soient l’opportunité de répondre à ce besoin.

Afin d’accueillir les épreuves de natation et de water-polo, le stade aquatique olympique de Marville doit en effet voir l’installation de trois bassins de 50 mètres chacun, qui seront ensuite démontés et réinstallés en Seine-Saint-Denis.

Montfermeil serait une destination idéale pour l’un d’entre eux, ne perdons pas une nouvelle fois cette chance !

 

2001_Lettre Estanguet piscine-1

La carte Ikaria donne des ailes aux seniors

Le Conseil départemental lance la carte Ikaria, un nouveau dispositif proposant une offre étendue d’activités culturelles, sportives et de loisirs à toutes et tous les Séquano-dionysiens de plus de 60 ans, sans condition de ressources.

Ce nouveau dispositif dédié aux seniors concerne plus de 300 000 personnes dans notre département et s’inscrit dans le schéma départemental de l’autonomie et de l’inclusion que nous avons adopté en séance du Conseil départemental début octobre.

Ikaria grand

Une centaine de structures de Seine-Saint-Denis – théâtres, salles de spectacles, clubs de sport… – offriront une grande variété d’activités à des conditions préférentielles et de belles surprises !

Un enjeu de taille alors que notre département doit accompagner le vieillissement de sa population et qu’aujourd’hui près de la moitié des personnes âgées déclarent ne pas pratiquer d’activités culturelles, sportives ou de loisirs, en raison principalement du coût de celles-ci et du manque d’information.

Dès le 15 novembre, n’hésitez pas à commander la carte Ikaria sur ssd.fr/ikaria ou en téléchargeant le formulaire.

Le complexe sportif Henri-Vidal, un équipement public au service de tous

L’inauguration samedi dernier du complexe sportif Henri-Vidal représente une grande avancée pour la pratique du sport à Montfermeil. A cette occasion, j’ai représenté le Conseil départemental et me suis exprimée en mon nom et au nom du président Stéphane Troussel, pour dire toute notre satisfaction devant cette belle réalisation du service public.

henri vidal dd

Avec Xavier Lemoine, maire de Montfermeil ; Olivier Klein, président de l’ANRU ; Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, Stéphane Testé, député et Christian Vidal, petit-fils d’Henri Vidal, maire communiste de Montfermeil de 1956 à 1970.

Désormais, sportifs et associations vont pouvoir prendre possession de deux salles multisports et de deux terrains de sport, d’un mur d’escalade de 13 m de haut homologué au niveau national et d’espaces extérieurs aménagés pour la pratique sportive.

C’est parce qu’il porte une haute exigence pour l’égalité et pour l’accès au sport pour toutes et tous que le Département a accompagné ce projet à hauteur de 500 000 euros. Le complexe Henri-Vidal a pu être reconstruit grâce au plan de rattrapage des équipements sportifs que l’État, le Département et la Région ont porté pour aider les villes à rénover ou à construire des équipements dignes de ce nom.

Ce plan a également permis de financer la pelouse synthétique du terrain d’honneur Daniel Van Cappelen opérationnel depuis 2017, avec un soutien du Département de 240 000 €. Sans oublier le Plan Piscines mis en place par le Département et doté de 40 millions d’euros pour la rénovation et la construction de nouvelles piscines.

Le complexe sportif rénové sera un bel outil pour toutes les associations, les clubs et leurs bénévoles qu’il faut remercier, car ils assurent au quotidien une animation et un lien social essentiel, partageant les valeurs du sport.

Je pense bien sûr au Football Club de Montfermeil qui va passer en National 1 et à ses dirigeants, dont l’engagement et la qualité du travail mené avec les jeunes conduit aux succès que l’on connaît. J’en veux pour preuve la signature le même jour d’une convention de partenariat entre le FCM et l’AS Saint-Etienne.

Il faut aussi citer Montfermeil Handball et ses équipes de National 3, en passe de gagner le championnat et de terminer en National 2 ;  Vertige, le club d’escalade ; la compagnie d’arc, le Tennis club de Montfermeil,  et tant d’autres. Une pensée particulière également pour l’USM, association sportive historique de Montfermeil.

Enfin, les collégiens de la ville bénéficieront eux aussi de ce magnifique équipement, qui sera mis à leur disposition à hauteur de 20% des horaires d’ouvertures en période scolaire.

henri vidal escalade

Le mur d’escalade de 13 mètres de haut…impressionnant !

henri vidal foot

Le terrain de football synthétique

henri vidal boxe

Boxe, judo et bien d’autres sports également à l’honneur ce samedi 25 mai.