Santé : pas de profit sur la pandémie !

C’est aujourd’hui la Journée mondiale de la santé… Et depuis plus d’un an, tous les peuples du monde sont confrontés à la même pandémie. Un défi collectif inédit, qui nous oblige à repenser nos modes de fonctionnement à tous les niveaux.

Quel paradoxe ! Dévouement total des personnels de santé d’un côté et, de l’autre, le profond abandon gouvernemental, avec les conséquences dévastatrices que l’ont connaît sur l’impact et les conséquences de la Covid-19, et notamment en Seine-Saint-Denis.

Et pourtant, des solutions, il y en a, à condition de bien vouloir les regarder.

Christophe Prudhomme est médecin urgentiste à l’hôpital Avicenne et syndicaliste. Il sera tête de liste en Seine-Saint-Denis aux élections régionales, sur la liste de rassemblement conduite par Clémentine Autain. Dans son éditorial du jour dans l’Humanité, il revient sur « les véritables problèmes et les solutions possibles pour les surmonter », .

Par exemple, « exiger que le nombre de lits de réanimation soit augmenté de manière définitive, pour atteindre au moins 8 000 lits, ce qui nous permettra d’envisager l’avenir à l’hôpital plus sereinement ».

Obtenir immédiatement la levée des brevets  » et dans un deuxième temps, la création d’un pôle public des industries de santé permettant d’avoir la maîtrise de la production de biens essentiels au quotidien ».

Des revendications qu’il a rappelé ce matin lors d’un rassemblement devant l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois pour exiger plus de moyens pour la santé publique. Des revendications valables au plan mondial, notamment celle de la levée des brevets, afin d’en finir avec la situation actuelle de concurrence exacerbée entre pays, avivée par l’industrie pharmaceutique privée qui continue d’engranger des profits considérables et qui aboutit à priver les pays pauvres d’un accès suffisant aux vaccins. Une demande portée notamment par l’Afrique du Sud et l’Inde devant l’Organisation mondiale du commerce, et à laquelle la France et les pays de l’UE s’opposent honteusement.

Obligeons la commission européenne à agir dans l’intérêt des peuples et pas dans l’intérêt des groupes privés pharmaceutiques, signez la pétition européenne « Pas de profit sur la pandémie ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s