Fort de vaujours, toujours – Communiqué de presse

Fort de vaujours, toujours

Etat des pollutions chimiques : en savoir plus
Une nouvelle Commission de Suivi de Site du Fort de Vaujours s’est tenue jeudi 23 juin.
Comme nous l’avions fait précédemment, les sénateurs présents ont à leur tour demandé la désignation d’un expert indépendant pour analyser les potentielles pollutions chimiques. Demande légitime au regard de l’historique du site. Nous n’avons pas reçu à ce jour de réponse des services de l’Etat. Nous agirons pour faire aboutir cette proposition.

La CRIIRAD à nouveau dans la course
La mobilisation des élus et des associations doit permettre à la CRIIRAD d’effectuer une visite du site à la rentrée et d’examiner les protocoles mis en place par l’entreprise Placoplatre pour la démolition des bâtiments et la gestion des déchets. Nous attendons de ces deux initiatives une plus grande transparence sur l’état de pollution du site.

Les PIG : un tour de cochon
Concernant les autres sites que souhaite exploiter Placoplatre, les maires de Courtry et Villevaudé ont été informés par les Préfets de la création de Projets d’Intérêt Général relatifs à l’exploitation du gypse de la butte de l’Aulnay. Ce dispositif donne la possibilité à l’Etat de dessaisir les élus de leurs prérogatives et de passer outre l’avis des populations – en l’occurrence au profit d’un groupe privé : Placoplatre/Saint-Gobain. Un tel procédé constitue un véritable déni de démocratie.

Bureau de la CSS : peut mieux faire
Enfin, le bureau de la CSS avait été saisi par une association d’une demande d’audition du maire de Pontfaverger-Moronvilliers. Cette ville de la Marne a accueilli l’annexe du Fort de Vaujours pour l’expérimentation de la détonique de la bombe atomique, et les 2 sites disposaient d’un seul CHS, justifiant pleinement cette audition. Mais… elle a été refusée par les Préfets, Placoplatre et le maire de Vaujours. Les autres membres du bureau, questionnés par mail à ce sujet et sommés de répondre par retour de courriel, n’ont eu d’autre information que «Sur la demande d’un membre du bureau, je vous prie de vous prononcer sur la participation de M. X» . Un peu court pour mesurer l’utilité de la présence de ce témoin !

Les partisans de la transparence concernant le Fort de Vaujours ont certes marqué des points avec la proposition des sénateurs et la venue prochaine de la CRIIRAD mais les membres de la commission doivent agir de manière concertée pour que celle-ci puisse jouer pleinement son rôle. Il est clair que nous ne pouvons nous cantonner à l’activité de la Commission de suivi de site. D’autres formes de mobilisation seront nécessaires.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s