Séance du Conseil départemental – 29 septembre 2016

Ce matin, en séance du Conseil départemental, nous avons débattu, entre autres sujets, du programme d’investissement et de modernisation des parcs départementaux, planifié de 2016 à 2020 ; de la participation du Départemental aux dépenses de fonctionnement des collèges publics pour l’année 2017 et des garanties au CIO pour le soutien financier du Département à la candidature de Paris pour les JO de 2024.

8 millions de visiteurs chaque année dans les 7 parcs départementaux… Une surface par habitant de 12 m2, quand on en comptait 0,84 m2 à la création du Département… « Réinventons nos parcs départementaux », le plan présenté par Bélaïde Bedreddine, vice-président à l’écologie urbaine, à hauteur de 54 M €, vise 4 axes de développement : mieux ouvrir les parcs sur la ville et en améliorer l’accessibilité ; intensifier et diversifier les usages pour faire des parcs des lieux de culture, de sport et de loisirs ; susciter des initiatives en offrant des espaces d’expression, de mises à disposition et développer de nouveaux modes de gestion ; faire des parcs départementaux de véritables laboratoires d’innovation sociale, écologique et de gouvernance.

Ce programme d’investissement prend en compte le Parc forestier de la Poudrerie, propriété de l’Etat, gérée jusqu’à présent par le Département et le Conseil régional, et dont la fermeture au 1er janvier 2017 est aujourd’hui un risque réel. L’occasion de rappeler notre attachement à ce parc qui accueille chaque année 1 million de visiteurs et l’engagement du Département dans le cadre de sa sauvegarde. En mai dernier, réunis à l’initiative du Département, les élus du territoire, toutes tendances politiques confondues, avaient travaillé ensemble, et nous avions voté une motion à l’unanimité en séance. Reste qu’aujourd’hui, alors que l’Etat vient de faire quelques avancées, la question reste entière : l’engagement de la Région, désormais gouvernée par la Droite, nécessaire au fonctionnement du parc, se fait attendre.

Concernant les dépenses de fonctionnement des collèges publics, les dotations restent stables, à périmètre constant, compte tenu que le Département mutualise et prend directement en charge les dépenses de téléphone, comme cela avait été fait l’an dernier pour le chauffage. Ainsi, à Montfermeil, les dotations des collèges Jean-Jaurès et Picasso sont quasi identiques à celles de l’an dernier.

Les élus Front de Gauche en ont profité pour rappeler l’urgence de trouver un accord avec l’Etat pour éviter la fermeture et le redéploiement de certains Centres d’Information et d’Orientation. Ils participent à la réussite éducative des collégiens et lycéens à l’heure des choix d’orientation, à la lutte contre le décrochage scolaire et facilitent le travail avec les parents et les équipes éducatives. Il est indispensable que leur nombre soit préservé dans notre département. C’est d’ailleurs le sens du courrier que notre groupe a adressé à la Ministre de l’Education nationale le 20 septembre dernier.

Enfin, j’ai voté, dans la continuité des dernières séances, le dépôt d’autorisation et de garantie au CIO pour la candidature de Paris pour les JOP 2024. Je soutiens la venue des Jeux à Paris et en Seine-Saint-Denis, notamment comme un outil de développement pour accélérer les infrastructures et les investissements dont notre département et ses habitants ont besoin. Mais je resterai vigilante pour que cet effort nécessaire ne se fasse pas au détriment du fonctionnement des services publics.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s