La Seine-Saint-Denis ne demande pas la charité, elle réclame justice !

Communiqué des Élu-e-s front de gauche du Conseil départemental
de Seine-Saint-Denis
30 septembre 2016

Le gouvernement vient d’annoncer le relèvement de 50 à 200 millions du fonds d’aide d’urgence aux départements mis en difficultés par le financement du RSA. Précédemment, notre collectivité bénéficiait de 5,5 M€ issus de ce fonds. Si cette aide est revalorisée, nous restons pourtant très loin du compte.

Depuis 2004, nous enregistrons un écart de 1,7 milliard € entre les compensations de l’Etat et les sommes réelles versées aux 110.000 allocataires du RSA. En 2016, ce seront encore plus de 160 millions € sur une dépense d’environ 480 millions € que le département ira puiser dans ses propres recettes déjà bien exsangues et diminuées de 22 millions € encore cette année par le recul de la dotation globale de fonctionnement (les moyens bruts versés par l’Etat aux collectivités).

Après des négociations avortées concernant la renationalisation du financement du RSA où l’État proposait d’aller ponctionner dans les recettes des départements les écarts de compensation, nous ne sommes pas très loin de la provocation avec cette revalorisation du fonds d’urgence. La seule solution reste la renationalisation intégrale et sans condition du financement du RSA et le retour à la solidarité nationale.

La Seine-Saint-Denis ne demande pas la charité, elle réclame justice.

communique-elus-fdg-30-septembre-2016-justice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s