Séance du 29 juin au Conseil départemental : l’excédent budgétaire en question.

Décision Budgétaire Modificative
Quelques mois après le vote du budget, la séance portait notamment sur le compte administratif et la décision budgétaire modificative. L’heure des choix.

Avec une gestion rigoureuse, une sous-réalisation des dépenses, et des recettes exceptionnelles en hausse, le Département dispose d’un excédent de 61.512 millions d’euros, dont une certaine partie est déjà affectée pour faire face aux besoins déjà recensés, notamment l’augmentation de l’accueil de Mineurs Non Accompagnés.

36.7 millions d’euros doivent cependant être affectés selon les projets du Département. Si je soutiens depuis le début de mon mandat les projets d’investissement, je rejoins l’intervention de ma collègue Silvia Capanema : construire des équipements sans les moyens humains et matériels de les faire fonctionner, cela reste une coquille vide !

Je relaie depuis plusieurs mois les revendications des personnels des collèges qui m’interpellent, je soutiens pleinement les agents du Pôle Solidarité, encore en grève il y a 15 jours, ASE, Service Social, PMI… Tous s’inquiètent du manque de moyens, de l’absence de remplacements des départs en retraite ou des postes vacants, des réorganisations programmées qui vont éloigner les usagers des services publics essentiels.

Comme j’ai pu l’indiquer dans deux courriers envoyés au Président du Conseil départemental, je demande, avec mes collègues élus, des moyens supplémentaires pour les services, en donnant priorité au Pôle Solidarité et aux personnels techniques des collèges, et un travail de fond pour une prise en compte en amont des absences programmées (départs en retraite, congé maternité…) pour des remplacements plus rapides.

Je me suis donc abstenue sur ce dossier de la décision budgétaire modificative. (cf déclaration en bas de page)

Plan d’action pour la transition écologique 2017-2020

Le dérèglement écologique n’est pas une menace lointaine et ses conséquences concernent aussi les habitants de Seine-Saint-Denis. Les habitants et la collectivité peuvent au quotidien prendre des habitudes et des mesures pour réduire l’empreinte carbone et préserver l’environnement dans l’intérêt de tous.

Le Plan présenté s’articule autour de 3 axes : Mobiliser le territoire et ses habitants, une administration exemplaire dans la lutte contre le changement climatique et la préservation des ressources naturelles, un développement urbain et économique soutenable et profitable à tous.

Cela représente environ 13M€ et se traduit tant par des actions de prévention, d’éducation, de sensibilisation, que par des actions plus concrètes d’aménagement du territoire, de travaux pour lutter contre la précarité énergétique…

Ce plan apparait comme une première étape, impulsée par la COP21, élargissant des projets déjà menés ou lançant l’expérimentation d’autres programmes qui nécessiteront d’être suivis et évalués pour être éventuellement développés.

L’ADEME sera un partenaire essentiel du Département pour décliner ce plan d’actions. J’ai voté pour ce plan sur la transition écologique.

Vœux transports

Pour la deuxième fois en moins de deux ans, Valérie Pécresse va augmenter le tarif du Pass Navigo pour tous les franciliens. A ce rythme, le prix forfait mensuel sera de 95€ à la fin du mandat de la Présidente de la Région et du Syndicats des transports d’île de France, contre 70€ à son arrivée.

Les projets qui sont financés aujourd’hui sont ceux votés sous l’ancienne majorité de gauche à la Région, et depuis l’arrivée de Valérie Pécresse les investissements nouveaux ne décollent pas, ou alors pour des projets déconnectés des besoins des habitants de Seine-Saint-Denis, comme le Charles de Gaulle Express, au détriment des améliorations des conditions de transports au quotidien.

La majorité départementale a voté un vœu afin que des moyens soient mis en place pour améliorer concrètement les conditions de transports sur les lignes du réseau départemental ;  garantir  les phases 2 du T11 et de la ligne 11 ; signature d’une convention de financement pour le T1 ; pas de hausse des tarifs d’ici la fin du mandat régional ; maintien du niveau d’aide de la Région au forfait Imagin’R pour les collégiens et les lycéens de Seine-Saint-Denis.

2017_06_29 communiqué explication vote DBM-page-001Revoir la séance : http://www.seinesaintdenis.fr/seance-du-29-juin-2017.html

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s