En séance du conseil départemental : faire face à l’urgence climatique ; développer l’accès aux pratiques artistiques. C’est la Seine-Saint-Denis engagée pour l’égalité !

Alors que les jeunes manifestaient ce vendredi autour du slogan international  « Friday for future », nous avons  adopté ce jeudi en séance les Engagements pour l’égalité environnementale face à l’urgence climatique : 40 actions concrètes, dont 10 priorités, parmi lesquelles l’accompagnement de 20 000 ménages en situation de précarité énergétique dans la diminution de leur consommation d’eau et d’énergie ; la mise à disposition 10 hectares de terrains départementaux pour des projets d’agriculture urbaine dans un objectif de reconstitution d’une filière agricole en Seine-Saint-Denis ; la création de 35 hectares supplémentaires d’espaces verts, par l’agrandissement de parcs ou encore l’équipement de 100 % des sites départementaux de garages à vélo d’ici 2020, et de 100 % des voies départementales de pistes cyclables d’ici 2024. Une nouvelle étape de la politique départementale  pour une écologie populaire. « Écologie populaire » : deux termes indissociablement liés car nous sommes convaincus qu’il est indispensable d’affronter d’un même mouvement l’urgence climatique et la crise économique et sociale, qui affectent en premier lieu les plus modestes, de la Seine-Saint-Denis à la planète.

climat justice sociale

Tout le contraire donc de la politique mise en œuvre par le gouvernement Macron, qui, avec la « taxe carbone », a voulu faire payer aux travailleurs, aux chômeurs et aux précaires les cadeaux fiscaux faits aux plus riches et aux grandes entreprises, premiers responsables des émissions de gaz à effet de serre dans notre pays. Avec les résultats que l’on sait depuis trois mois…

Face à un gouvernement qui abandonne ses ambitions environnementales, ce sont donc les collectivités territoriales qui se mettent au premier rang de la lutte contre le réchauffement climatique en dépit des contraintes financières qui pèsent sur elles.

 

séance 190214

Cette séance a également été l’occasion d’adopter la refonte du schéma départemental des enseignements artistiques, pièce essentielle de la politique culturelle de notre collectivité, pionnière en la matière grâce à l’action de long terme des élu-es communistes. Soutenir les pratiques amateur et élargir nos politiques à de nouveaux domaines, tels les arts plastiques et visuels et les arts du cirque, pour permettre aux habitant-es d’être toujours plus et mieux acteurs de leurs vies.

Nous visons en effet trois grands objectifs : cultiver l’inclusion en reconnaissant la diversité des pratiques amateurs ; cultiver l’émancipation en accompagnant l’autonomie des habitant-es dans la diversité de leur parcours et cultiver la coopération territoriale pour favoriser le partage des ressources, dans un contexte de difficultés financières.

Dans tous les domaines,  l’égalité est au coeur de nos choix !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s