Éliminer les discriminations raciales, condition vitale pour notre démocratie

Le 21 mars est déclaré par l’ONU « Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale ». Cette date commémore le massacre de 69 personnes qui manifestaient pacifiquement contre l’apartheid à Sharpeville, le 21 mars 1960.

Un événement qui résonne tristement dans l’actualité, après la tuerie perpétrée par un terroriste d’extrême-droite islamophobe à Christchurch en Nouvelle-Zélande, qui a fait 50 victimes et de nombreux blessés. Comme le souligne E. Tendayi Achiume, rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et d’intolérance qui y est associée, l’une des principales menaces actuelles est la montée des populismes nationalistes.

Ceux-ci, en promouvant des pratiques et politiques exclusives et répressives, visant des personnes et groupes en raison notamment de leur appartenance ethnique, de leur religion ou de leur origine nationale, portent atteinte à l’égalité et à la dignité en favorisant l’intolérance et les discriminations.

En France, ce poison atteint des niveaux inquiétants, comme en témoigne la hausse des actes racistes et antisémites, ou les polémiques à répétition visant systématiquement les musulmans. Le racisme et les discriminations raciales ne surgissent pas seuls, ils sont favorisés, voire attisés, par des forces politiques, qui utilisent la division comme fonds de commerce, de façon totalement irresponsable. Ainsi de la « théorie » du « grand remplacement », produit de l’extrême-droite française et référence idéologique explicite du terroriste de Christchurch.

Alors que les promoteurs directs de la discrimination dans notre pays sont aujourd’hui en tête des sondages pour les prochaines élections européennes, et que les forces d’extrême-droite risquent de constituer le principal groupe au Parlement européen, il est vital pour notre démocratie et la vie en commun en France de faire grandir les forces qui mettront en place des politiques qui combattront à la fois les symptômes du racisme, mais également ses causes économiques et sociales.

ob_feb91a_humanite-pcf

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s