Séance du Conseil départemental – 20 octobre

Hier, lors de la séance du Conseil départemental, M. Pierre-André Durant, nouveau préfet de Seine-Saint-Denis, a présenté le rapport d’activité des services de l’État dans le département.

A cette occasion, il a fait état du renfort des effectifs de police dans le département – 300 fonctionnaires de police en plus d’ici décembre – omettant de dire que 280 d’entre eux étaient partis récemment. Au commissariat de Montfermeil- Clichy-sous-Bois, on déplore ainsi la perte de quelque 30 policiers en septembre…

Quant au Parc de la Poudrerie, dont l’avenir est compromis faute d’engagement de l’Etat (et de la Région) au côté du Département, il a assuré qu’il ne fermerait pas au 31 décembre, date de la fin de la convention tripartite. Pourvu qu’il ne ferme pas au 1er janvier 2017 !!

Lors des questions orales et écrites, notre groupe lui a rappelé que le gouvernement n’a pas compensé les 1,7 milliards d’euros d’allocations individuelles de solidarité qu’il doit à notre collectivité alors qu’il réduit dans le même temps notre dotation globale de fonctionnement. Nous l’avons notamment interrogé sur  le bilan du CICE (Crédit d’Impôts Compétitivité Emploi) et ses incidences sur l’emploi dans notre département – question qui reste totalement opaque alors que ce sont des milliards qui sont donnés aux entreprises sans contrepartie – et la future carte des Centres d’Information et d’Orientation qui priverait collégiens et lycéens du département de 8 CIO, alors qu’un jeune sur trois sort du système scolaire sans diplôme dans notre département. Ses réponses ne nous ont pas satisfaites, loin s’en faut ! (voir notre communiqué ci-dessous).

Magalie Thibault, vice-présidente en charge  de l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées, a ensuite présenté le programme « Défi handicap : une réponse pour chacun », voté à l’unanimité par le Conseil départemental. Enfin, à l’occasion de la présentation par Emmanuel Constant, vice-président à l’éducation, du Programme éducatif départemental, Pascale Labbé, co-présidente du groupe, a réaffirmé notre détermination sur la question des CIO : « Nous militons pour que les CIO reviennent intégralement à la charge de l’Etat, compétence qui lui revient et que nous assumons à sa place. Le problème, c’est qu’une fois ces locaux revenus sous sa responsabilité, il décide de les fermer. Une nouvelle fois, c’est la logique comptable à court terme qui l’emporte sur le bien commun. L’Etat doit reprendre la charge intégrale des 17 CIO de Seine-Saint-Denis, comme il doit réellement investir dans notre territoire.(…) Sécuriser l’avenir des jeunes de nos territoires, leur garantir toutes les chances de choisir eux-mêmes leur avenir dans notre société, c’est une des conditions du vivre ensemble.  » a-t-elle déclaré en substance.

Un peu long, tout çà ? Beaucoup moins que la séance !!

0001-2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s