Covid-19 : l’irresponsabilité persistante de Xavier Lemoine

Une fois de plus, Xavier Lemoine utilise réseaux sociaux et moyens municipaux pour sa campagne anti-vaccin.

Une fois de plus, il se prend pour une sommité scientifique et donne des leçons… dénoncées par la communauté médicale unanime : le Professeur Adnet, chef des urgences de l’hôpital Avicenne, parle de grand délire et dit que « cette incitation à la non vaccination met en danger la vie de ses administrés ». Il est désavoué publiquement par la communauté médicale de l’hôpital de Montfermeil que je salue pour son combat sans relâche contre la Covid 19, et qui « recommande sans équivoque la vaccination ». Si bien qu’on peut s’interroger sur sa légitimité comme président du conseil de surveillance de l’hôpital.

Dans son édito, le maire de Montfermeil nous explique « doctement » que le remède vaccinal est pire que la maladie ! Mais à Montfermeil, le taux d’incidence a été l’un des plus élevés de France avec 1000 cas pour 100 000 habitants et, à ce jour, le taux de vaccination de la population est anormalement faible : à peine 45 % quand la moyenne régionale est de près de 60 %. 

A la veille de la rentrée scolaire, il exerce une pression scandaleuse sur les parents en culpabilisant ceux qui veulent faire vacciner leurs enfants. C’est une honte ! Mais rien d’étonnant quand on sait qu’il a refusé le passage du bus départemental de vaccination à Montfermeil.

S’il y a beaucoup à dire sur la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement, il n’est pas question de remettre en cause la nécessité et l’utilité des vaccins qui, depuis Pasteur, ont fait la preuve de leur efficacité pour éradiquer les maladies contagieuses. C’est la meilleure arme individuelle et collective pour lutter contre la pandémie et retrouver enfin une vie normale.

Et s’il y a un combat à mener, ce n’est pas un combat anti-vaccin mais un combat anti-libéral. Car cette pandémie a révélé au grand jour les conséquences du libéralisme en matière de casse du système de santé publique et de recherche pour la production de vaccin dans notre pays. C’est cela qui est inacceptable. C’est pourquoi je suis pour la création d’un pôle national public du médicament et pour la levée des brevets afin que tous les pays aient accès au vaccin. Les vaccins doivent être un bien commun de l’humanité soustraits aux logiques de spéculation financière des grands groupes pharmaceutiques privés.

Le Conseil départemental prendra toute sa part à la prévention pour informer et travailler auprès de la communauté éducative des collèges. Pour maintenir les gestes barrière et prévenir la diffusion du virus avec une dotation à la rentrée de deux masques pour chaque élève ; la mise en place de capteurs CO² dans les collèges volontaires ; pour informer élèves et parents qui le souhaitent ; participer à la vaccination des 12-18 ans via le bus de vaccination.

Et je regrette le manque criant de médecins et d’infirmières scolaires dont ce devrait être une des tâches essentielles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s