Budget 2017 et Ateliers Médicis à l’ordre du jour de la séance du Conseil départemental du 15 décembre 2016

J’ai voté pour le budget primitif, contraint par des baisses de dotation mais qui s’emploie à préserver les services et les investissements pour les Séquano-dionysiens, alors que la Région nous prive de ressources. Le groupe Front de Gauche a attiré l’attention de la majorité sur la nécessité de maintenir le personnel départemental dans ses différentes missions au service des habitants.
Nous avons d’ailleurs voté un vœu rappelant les difficultés de la Seine-Saint-Denis, les enjeux financiers en cours et notre volonté, toujours forte, d’exiger l’égalité entre les citoyennes et les citoyens de tous les Départements. La re-nationalisation du RSA reste pour nous un enjeu financier très important : il faut stopper cette double peine pour les habitants de notre Département contraints de payer toujours plus alors qu’ils sont parmi les plus touchés par la pauvreté.
Un communiqué de presse est également paru pour rappeler les conséquences très concrètes des choix de la Région depuis le changement de majorité sur la vie des habitants du département.
Le groupe des élus Front de Gauche s’est également prononcé en faveur d’un vœu pour défendre les CIO dans notre Département. Nous refusons une réorganisation de l’implantation des CIO qui ne soit pas concertée avec les acteurs concernés et ne couvrent pas de façon satisfaisante le territoire. Les jeunes de Seine-Saint-Denis ont besoin des CIO, ils sont encore trop nombreux à sortir du système scolaire sans aucune qualification; alors que les diplômes constituent un rempart, même s’il ont des limites, contre le chômage de longue durée.
Concernant la politique publique du numérique en Seine-Saint-Denis, les différents élus et moi-même, lors de la Commission que je préside, ont pu mettre l’accent sur l’importance de ne pas céder au « tout numérique », d’autant plus dans un Département comme le nôtre, où les difficultés de langues et la fracture numérique sont bien réelles. Rien ne vaut le contact physique pour que le niveau de compréhension soit optimal. Le projet prévoit bien, en effet, que l’outil numérique soit complémentaire des accueils physiques et téléphoniques proposés. Ce projet s’accompagne d’une concertation avec les autres service publics du Département, afin que chacun veille à s’adapter aux besoins des séquano-dionysiens.
Enfin, je me réjouis de l’adhésion du Département à l’Établissement public de coopération culturelle « Ateliers Médicis ». En effet, ce projet au cœur des villes de Montfermeil et Clichy est un atout pour notre territoire tout entier. Dans les nouveaux statuts est affirmée la volonté de faire de ce lieu un espace de partage et d’échange avec les habitants en plus d’un lieu de création, de recherche et de transmission à portée régionale, nationale et sûrement internationale. Pour moi, conseillère départementale de Montfermeil et Présidente du Comité départemental du tourisme, un outil fabuleux pour notre ville et ses habitants, pour que la culture rayonne partout et pour tous.
seance-departementale-de-decembre-2016-bobigny-le-15-12-16_20161215_3497

Ce jeudi 15 décembre en séance du Conseil départemental

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s